Les matières


J'aime utiliser pour mes poupées des matières naturelles et précieuses :

laine cardée, mohair, coton bio, parfois même de la soie ou de l'alpaga, pour les vêtements du liberty ou des tissus de designers...

 

 

Bon à savoir : on sait que les odeurs familières, notamment celle d'un parent, apaisent les bébés, le rembourrage en laine est donc particulierement recommandé pour un doudou, un lutin ou un bébé-calin destiné à un tout petit car la laine retient très facilement les odeurs. Il suffira au parent de dormir avec pendant quelques nuits avant de le donner à l'enfant

 

Des parents préfèrent cependant d'autres matières telles que la laine polaire, la toile de coton et un rembourrage synthétique, pour un lavage et un séchage facilités (et un coût moindre). 

C'est vous qui choisissez! Si vous le souhaitez, pour une création personnalisée, vous pouvez même combiner,

alors n'hésitez pas, contactez-moi...

 

La laine : toute une histoire!

Le rembourrage

Jusqu'ici, pour rembourrer les poupées j'ai utilisé de la laine provenant d'un site spécialisé dans le materiel pour la fabrication des poupées.

Elle me convenait bien, toutefois depuis quelque temps j'ai changé de fournisseur, ayant trouvé de la laine avec "un petit supplément d'âme", et avec une histoire!

La laine utilisée pour le rembourrage provient désormais de la tonte de brebis des Pyrénées.

Dans le Gers, une association nommée "Les vieux métiers" présente comme son nom l'indique les métiers d'autrefois, malheureusement presque oubliés aujourd'hui, notamment ceux liés au travail de la laine (cardage, filage,...).

J'avais eu l'occasion de les rencontrer à l'occasion d'un marché d'autrefois, et j'avais été fascinée par le talent d'une dame âgée qui filait la laine avec son rouet. A la voir, ça semblait si facile!

Elle avait pris le temps de m'expliquer l'étape du cardage, pourquoi la laine utilisée pour le cardage n'était pas la même que celle qu'elle filait...

C'était vraiment passionnant, et je rêverais d'apprendre tout ça...

Mais quelle surprise d'apprendre que c'est elle même qui lavait sa laine avant de la carder!

Un lavage à l'ancienne, sans produits chimiques, sans machines...

Sa recette ?

On trempe la laine 4 jours à l'eau froide en changeant l'eau chaque jour, puis un lavage à aux cristaux de soude à 34°C pendant 2 jours, puis on l'essore et on recommence une deuxième fois. Ensuite, on met la laine dans une sorte de panier à trous afin que l'eau puisse s'écouler, et on emmène la laine à la rivière! Et là, on la trempe, puis on la pietine pour faire sortir l'eau, et on recommence un nombre incalculable de fois jusqu'à ce que l'eau sorte parfaitement claire! Ensuite il faut la faire secher sur une grille à l'air libre et à l'ombre, et c'est la lumière de la lune qui la blanchira, puis elle est enfin prête à être cardée...

Un travail de titan!

Par chance, cette dame a accepté de me vendre la laine qu'elle carde, et je me sens vraiment privilegiée de pouvoir travailler une matière d'une telle qualité, et de connaître son histoire...

 

Les cheveux

Les cheveux des poupées, eux, sont parfois en mohair pour les grandes poupées (le mohair est rarement pur, mais généralement mélangé avec une viscose synthétique, je n'utilise que du mohair contenant au minimum 70% de mohair ou kid mohair, pour un meilleur rendu), parfois en pure laine vierge, parfois des mélanges, avec du coton, de l'alpaga, de la soie... selon mes trouvailles et mes coups de coeur du moment...

 

Les cheveux en mohair sont ceux qui donnent un aspect le plus proche du vrais cheveux, toutefois ils ne sont pas adaptés pour les jeunes enfants (qui risqueraient d'en avaler des fibres), de plus il est assez fragile (surtout le kid mohair, très fin) donc à réserver aux enfants de plus de 3 ans.

Pour les plus jeunes, préferez soit les bonnets (pour les tout petits qui portent tout à leur bouche, les cheveux sont déconseillés) soit des cheveux en fil de coton ou de laine "sèche", assez épais de préférence pour plus de solidité.

Les cheveux en "laine" synthétique sont également une possibilté, à l'heure actuelle il en existe d'ailleurs de très douces.

 

Les coussinets d'épeautre et lavande

Les bébés-câlin peuvent contenir un coussinet rempli d'un mélange d'épeautre, de balle d'épeautre et de lavande.

L'épeautre (et sa balle) provient de l'agriculture biologique et est cultivé dans le Gers.

La lavande, quant à elle, n'est pas certifiée biologique, mais elle est elle aussi cultivée sans pesticides dans le Gers (production du jardin!)

L'entretien

Lavage

Les poupées peuvent être lavées délicatement à la main, ou éventuellement en machine en position "délicat" jusqu'à 40°C pour les poupées rembourrées en ouate synthétique (éviter de dépasser 30°C pour les poupées rembourrées en laine).

Il est indispensable d'attacher les cheveux des poupées avant le lavage, et de les glisser dans une taie d'oreiller avant de les passer en machine.

 

Séchage

Le séchage doit impérativement se faire à l'air libre pour les poupées rembourrées en laine et/ ou avec cheveux en laine.

Les poupées rembourrées en laine et n'ayant pas de cheveux (bonnet), ou ayant des cheveux en fils synthétique ou coton, peuvent être séchées en machine (préferer cependant la position "délicat").

 

A noter : les petits coussins d'épeautre et lavande placés dans les bébés-calin doivent être otés avant le passage en machine. Les lavages fréquents sont déconseillés, l'odeur de la lavande risquant d'en être altérée.

Bon à savoir : la lavande n'est pas utilisée uniquement pour son effet apaisant mais également pour ses propriétés anti-parasitaires (et notamment anti-acariens).

En cas de nécessité, il est cependant  possible de les laver à la main, à l'eau tiède et au savon de marseille. Le séchage doit s'effectuer à l'air libre.